Le Programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales (ACEFA) impulse la mobilité à ses conseillers dans le Ndé

Cette seconde phase d’une durée de quatre ans (2012 2016) porte essentiellement sur l’extension progressive des dispositifs d’appui conseil et financement dans l’ensemble des Départements non encore couverts.  Après la Menoua, les Bamboutos et le Noun, c’était au tour du Ndé d’expérimenter le dispositif d’appui conseil aux conseillers. 31 motos tout-terrain et 02 véhicules pick-up ont été remis aux conseillers du dispositif d’appui conseil par Bouba MOUNINI, coordonateur National sous le regard très attentif des Dé- légués Régionaux de l’Agriculture et du Développement Rural (Martin TEZANOU) de l’Elevage, des Pêches, et des Industries Animales (Dr SALEU René); Ceci pour faciliter les déplacements dans les zones les plus enclavées et ainsi mieux parachever leurs missions auprès des producteurs des 04 arrondissements que compte le Ndé. Le programme ACEFA vise l’amélioration des revenus des exploita- tions familiales agropastorales, et la professionnalisation des organisations de producteurs en vue de résoudre les problèmes d’insuffisance alimentaire et d’emploi rural. Les statistiques montrent que les exploitations familiales représentent 80% de l’appareil de production de tout le pays. Sa création survient en 2008, sous l’impulsion du gouvernement Camerounais préoccupé par la raréfaction et la hausse des prix des denrées alimentaires de base. Le but étant d’intensifier les systèmes de production; les mesures d’accompagnement ainsi que la modernisation des unités de production à travers l’appui-conseil et le financement des investissements productifs des organisations de producteurs (OP). Son organisa- Edie Carles TCHANGA tion est financée dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé entre le Cameroun et la France. Il est placé sous la maitrise d’ouvrage conjointe du MINADER et du MINEPIA. Le programme dans le cadre de sa deuxième phase a opté pour une nouvelle approche. Il s’agit du financement exclusivement accordé aux seules organisations de producteurs suivi du dispositif d’appui conseil mis en place.

Hyacinthe MBATCHOU

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE