Dans le cadre du Respect des Droits et de la Dignité, Sa Majesté Yonkeu Jean, Chef Supérieur Bangoulap approuve le nouveau code coutumier  des rites de veuvage de son village

Ils étaient nombreux à prendre part à cette  importante cérémonie qui a eu  lieu le jeudi 08 Dé- cembre 2016 à l’esplanade de la Chefferie Supérieure Bangoulap, entre autres le Sous Préfet de l’Arrondissement de Bangangté, les Représentants des différentes loges de notabilité,  les chefs des villages et quartiers, les associations et groupes de danses traditionnelles, les médias, leurs majestés les Chefs Supérieurs SAYO POKAM Duclos de Bagnoun et TCHOUA KEMAJOU Vincent de Bazou. Cérémonie riche en couleur qui revêt une grande importance pour la destinée du peuple Bangoulap : ‘’je n’anoblis pas le veuvage dans mon village, mais plutôt je vous exhorte à la pratiquer dans la nouvelle logique du temps qui s’impose, voire  la réforme’’ dit Sa Majesté YONKEU dans son mot de bienvenu. Il a fallu plus d’un an pour en arriver là, avec le concours du Cercle International  pour la Promotion de la Création (CIPCRE), une ONG basée à Bafoussam. C’est en effet depuis janvier 2015 que cette nouvelle campagne d’humanisation des rites de veuvage avait démarré dans près de huit villages de la Région de l’Ouest à travers le projet intitulé « plaidoyer, structuration et accompagnement des communautés locales dans  le processus d’humanisation des rites de veuvage », financé par l’Union Européenne et le partena- riat technique de l’Association de lutte contre les violences faites aux femmes sans oublier le club média Ouest. Sa Majesté YONKEU n’a pas caché son émotion aux vues du résultat escompté, retraçant le chemin parcouru  et l’engagement des mem- bres de l’Observatoire composé pour la plupart de ses proches collaborateurs et une infime couche de sa  population dans l’organisation des palabres locales de l’initiative dudit projet, collectant des données sur le rituel de veuvage jadis prati- qué dans toutes ses formes viriles et effroyables avec de rendre plus délectable ce processus. Très ovationné, applaudi, le Roi a du comprendre  que c’est un ouf de soulagement surtout pour les veuves qui subissaient des menaces, tortures et brimades atroces des belles familles net comme un ‘’messie’’ Ce  code, vient enfin simplifier les normes, en libérant le veuvage des pratiques avilissantes. Monsieur FOKA Mathieu, représentant le Directeur Général du CIPCRE signale  l’atteinte des objectifs escomptés  par la validation de ce code dans sa nouvelle optique, pour le bien être de tout un peuple, tout en félicitant les membres de l’Observatoire présentés aux populations. Le Sous Préfet de  l’Arrondissement de Bangangté en recevant l’exemplaire de ce dur travail des mains de Sa Majesté Yonkeu Jean a demandé de veiller à l’application du code en toutes connaissances des us et coutumes: ‘’vous devez tous vous procurer ce document de 12 pages qui contient 29 articles dans 07 chapitres bien riches en éducation ancestrale’’ Ce  code de validation dont le ton dans le Ndé avait été donné à Bakong  va se poursuivre à Bazou.

 

ST André Louis De FEULA

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE