L’ACADEMIE DE LANGUE BAMILEKE-Mədʉmbα (CEPOM): BILAN D’UNE ANNEE PLEINE DE REBONDISSEMENT

0
953

Ce n’est plus un secret pour personne. L’Académie de langue Bamiléké- Mə̀dʉ̂mbὰ existe depuis 37 ans. Chaque année, l’année culturelle du CEPOM commence après son conseil général qui siège le premier samedi après le 11 février. C’est ainsi que le samedi 13 février 2016, le CEPOM a tenu son assemblée générale dans la salle des professeurs du Lycée Classique de Bangangté. Cette assemblée générale a permis aux membres de l’Académie de faire le bilan des activités menées en 2015 et  de définir le plan d’action du CEPOM pour l’année 2016. De ces travaux, il ressort que le CEPOM devait :

  • Participer à l’organisation de la Journée Internationale de la Langue Maternelle du vendredi 19 février 2016
  • Participer à la rencontre entre l’ANACLAC (Association Nationale des Comités de Langues Camerounaises) et les académies de langue de la Région de l’Ouest le samedi 7 mai 2016 à Bafang.
  • Participer de manière active à l’organisation du 13è Festival des Arts et de la Culture
  • Organiser sur toute l’étendue du territoire national les séminaires d’enseignement de la langue
  • Tenir son 12è Conseil Académique le samedi 10 décembre 2016.

1-Participation du CEPOM à l’organisation de la Journée Internationale de la langue maternelle du vendredi  19 février 2016.

Le CEPOM a été sollicité par la Délégation Départementale des Enseignements Secondaires du Ndé pour apporter son expertise à l’organisation de cette journée. Le CEPOM a participé à toutes les rencontres préparatoires et procédé à la sélection du menu culturel à présenter par les différentes délégations. Le CEPOM a également aménagé un stand d’exposition des œu- vres littéraires Mədʉ̂mbὰ. L’Inspecteur Général Technique du CEPOM a coordonné le jury devant sélectionner et primer les meilleures prestations de nos enfants. Le vendredi 19 février 2016, la journée a bel et bien eu lieu au Lycée Classique de Bangangté. Cette cérémonie, placée sous le parrainage du Président du SENAT a connu la participation de plus de deux mille élèves venant des établissements d’enseignement secondaire du département du Ndé. Les activités programmées ont connu un succès retentissant. Voici à titre illustratif les activités menées par nos enfants :

programme-cepom-medumba

Notons que cette journée, ainsi que la participation des élèves des clubs de langues et cultures nationales au défilé du 11 février 2016 ont été ́finacées par le patriarche NIAT NJIFENJI Marcel.

2-De la rencontre entre l’ANACLAC et les Académies de Langues de la Région de l’Ouest.

Cette rencontre s’est ténue à Bafang, le samedi 7 mai 2016. Elle avait pour but d’évaluer les comités de langue de la Région et d’harmoniser les relations  qui lient ces comités avec la tutelle qu’est l’ANACLAC. Le CEPOM a été félicité pour son dynamisme et sa détermination à oeuvrer pour le développement de la langue et de la culure Mə̀dʉ̂mbὰ.

3-Participation du CEPOM à l’organisation du 13è Festival des Arts et de la Culture Mə̀dʉ̂mbὰ.

Le Comité de Langue Bamiléké- Mə̀dʉ̂mbὰ a contribué à sa manière au rayonnement de la culture Mə̀dʉ̂mbὰ en prenant une part active à l’organisation et au déroulement du FESTAC. En effet, le CEPOM a sollicité et obtenu de la commission d’organisation la mise à disposition d’un stand  pour l’exposition de la littérature Mə̀dʉ̂mbὰ. Pendant un peu plus de deux semaines,  les livres ont été exposés et consultés par les festivaliers. Le CEPOM, à travers les commissions Promotion de la Langue et Journée des Enseignants a permis aux festivaliers d’apprécier les fruits de l’enseignement du Mə̀dʉ̂mbὰ dans 5 établissements du  secondaire et dans plus de 23 écoles du département du Ndé. Toutes les activités organisées par ces commissions ont été d’un grand succès. Les membres du CEPOM ont également été membres de plusieurs commissions. La  journée du 19 juillet a permis au CEPOM de procéder à la dédicace des œuvres écrites par le CEPOM au cours de l’année 2016. L’une de ces œuvres était la Grammaire Mə̀dʉ̂mbὰ parue grâce au financement du Très Honorable le Président du SENAT.

4-Des séminaires Mə̀dʉ̂mbὰ 2016.

Plusieurs séminaires ont été organisés sur toute l’étendue du territoire national. Deux séminaires ont eu lieu à Yaoundé, au collège ITIE et au collège MATAMFEN. Deux séminaires ont également eu  lieu à Douala au collège Alfred Saker. Le séminaire de Bangangté, tenu du 15 au juillet 2016 à l’Ecole Publique groupe II de Bangangté a vu la participation de près de 515 séminaristes répartis dans les 13 classes du cycle de formation des SERBAME. Les apprenants ont appris pendant une semaine à parler, lire et écrire leur langue maternelle. A  l’issue de ces séminaires, un malheureux constat a été fait par les mem- bres de l’Académie Mə̀dʉ̂mbὰ. C’est que la langue maternelle n’est plus utilisée comme langue véhiculaire dans les familles. Les enfants nous ont montré que leur langue première est le français pour les francophones et l’anglais pour les anglophones. Les parents ont pratiquement démissionné de leur mission de transmettre les valeurs culturelles à leurs enfants. Plusieurs parents pensent encore que l’enfant qui parle couramment sa langue maternelle n’est pas brave à l’école. Fort  de ce constat,  le CEPOM recommande aux parents l’utilisation de la langue maternelle dans leur famille en attendant que l’Etat prenne des mesures qui s’imposent pour la valorisation et la vulgarisation de nos langues maternelles.  L’Académie de langue BamilékéMə̀dʉ̂mbὰ remercie tous ceux qui de près ou de loin ont contribué au bon déroulement des séminaires. La palme d’or revient au Président National du Kǔm Ntsi’  Mə̀dʉ̂mbὰ,  le très Honorable Marcel NIAT NJIFENJI qui a financé la production de plusieurs manuels didactiques au rang desquels la Grammaire Mə̀dʉ̂mbὰ. Le Directeur du FESTAC Mə̀dʉ̂mbὰ, Njα̂mbʉʼ YANKWA Martin n’a ménagé aucun effort pour le bon déroulement  du 155è Séminaire de l’Ecole Publique Groupe 2. Il a également permis au CEPOM de donner les résultats de ce séminaire au village du FESTAC. Ce qui a donné à cette cérémonie de remise des prix et des attestations une solennité éclatante.

Omer Destin KUIMI

(Suite dans le prochain numéro [No 92])

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE