Par HILAIRE DE GOTHE MBIATAT DIETETICIEN

hilaire-de-goethe-mbiatatQU’EST-CE QUE C’EST ?

L’alcool est le produit naturel de la fermentation de fruits ou grains riches en glucides. Sa concentration peut être augmentée par  le procédé de la distillation. Il est contenu en pourcentage variable (degrés) dans : les boissons fermentées (vin, cidre, bière), les boissons distillées (certains apéritifs,  liqueurs ou digestifs, whisky, eaux-de-vie). En sciences on l’appelle éthanol.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vin rouge, vin blanc, champagne, cidre, digestif, pastis, bière : chaque verre de ces boissons renferme la même quantité d’alcool, soit environ 10 g. Un litre de vin à 10° contient 10% d’alcool. Soit 100g d’alcool en moyenne.

QU’EST-CE QUE ÇA FAIT ?

Les réactions diffèrent selon le type et la quantité d’alcool absorbé, l’état de fatigue de la personne, son degré d’accoutumance, son poids, son sexe, le mélange avec d’autres drogues… Effets immédiats : l’ivresse à faible dose : désinhibition ; sensation de détente ; euphorie ; flot de paroles… à forte dose : mauvaise coordination des gestes ; nausées ; troubles de l’équilibre, des réflexes, de la  vision ; agressivité, angoisse ; somnolence, coma… Effets à long terme : usage nocif, dépendance L’alcool est un facteur d’affaiblissement de l’organisme. Le sujet alcoolisé offre moins de résistance  aux maladies infectieuses, ainsi qu’aux blessures et traumatismes. Les opérations chirurgicales sont plus difficiles et dangereuses. Les conséquences sur la santé de la consommation  d’alcool sont souvent retardées et reconnues tardivement. Elles viennent de l’absorption répétée, de quantités d’alcool  importantes qui occasionnent des lésions, au niveau du système digestif comme du système nerveux.

Quelques manifestations :

Appareil digestif : Gastrite ; cirrhose du foie ; pancréatite ; cancers de la bouche, du pharynx et de l’oesophage (accrue par le tabagisme) ; maladies de surcharge  : obésité, hypertension, diabète.,goutte.. système nerveux : Atteintes nerveuses et musculaires (crampes, paralysie, polynévrite…) ; diminution ou perte de la mémoire  et des facultés intellectuelles, démence. La  dépendance , consécutive à une consommation  permanente  ou périodique, correspond à la « perte de la liberté de s’ abstenir d’alcool » (P. Fouquet).

UNE CONSOMMATION MODÉRÉE ?

Pour l’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé), une consommation modérée d’alcool se situe à moins de 2 verres par jour pour une femme et moins de 3 verres par jour pour un homme, quantités au-delà desquelles les risques de maladies et de troubles du comportement augmentent sensiblement.

VIGILANCE EN TOUTE CIRCONSTANCE

Enfants

L’enfant est particulièrement vulnérable à l’alcool; il est déconseillé de lui en servir, même en quantité minime, même exceptionnellement.

Jeunes

Inexpérience, entraînement, goût de la provocation, autant de raisons qui poussent les jeunes à consommer, et qui les mettent en danger, notamment sur la route.

Femmes enceintes

L’alcool passe de la mère au fœtus. Les conséquences peuvent être lourdes : avortement spontané, accouchement prématuré, malformations et retards psychomoteurs  irréversibles. Il est recommandé  à la femme enceinte de s’abstenir d’alcool pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement.

Route

La responsabilité de l’alcool dans certains accidents ne laisse aucun doute. L’alcool multiplie les risques d’accident mortel. Les conducteurs alcoolisés ont 8,5 fois plus de risques d’être responsables d’un accident mortel . IL  y a diminution de la perception du danger, difficultés d’évaluation des distances, perturbation du sens de l’équilibre, diminution  de l’attention et de la capacité de réaction, réduction du champ visuel, troubles de la vigilance.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE