Eglise Evangélique Du Cameroun : GRANDE FETE AUTOUR DU GRAND TEMPLE DE NKONGSAMBA

0
793

C’était le dimanche 29 janvier 2017. Les Chrétiens et les Pasteurs célébraient les 100 ans dudit Temple, en présence de l’Ancien d’Eglise Marcel NIAT NJIFENJI, Président du Sénat, accompagné de son épouse madame Marcie Niat. Voici un extrait du message délivré par le Président Général de l’EEC, le Révérend Pasteur Isaac Batomé Henga, ce jour là à Nkongsamba :

Monsieur le Président du Sénat ; Honorables Membres du Bureau de l’Eglise ; Monsieur le préfet du Moungo ; Peuple de Dieu ; C’est avec une intense joie que je tiens sincèrement à saluer votre présence à Nkongsamba, ce lieu historique, mythique et pittoresque qui nous propose son accueil bienveillant… Si nous célébrons cet anniversaire, c’est pour marquer notre victoire. Victoire sur les forces défaitistes de l’absurdité humaine et négatrice de vie ; victoire sur le non-être en tant en tant que inhibiteur de force. La célébration d’un centenaire implique de grandes responsabilités. Autant le dire, puisque toute commémoration de ce type constitue un moment fort de l’histoire de tout un peuple qui voudrait par la même occasion, célébrer le grand patrimoine historico-culturel que lui lèguent les générations passées, nos devanciers, puis que, à notre tour, nous nous constituons en force motrice pour les générations futures. Dans ce contexte, l’Eglise doit redoubler d’ardeur pour annoncer la parole de Dieu. Une parole forte qui ébranle les forces des ténèbres et qui rassure tout le peuple… Oui, cent ans déjà, et l’Eglise n’a pas cheminé seule. Au début de nos balbutiements, l’administration coloniale nous soutenait. Aujourd’hui, nous sommes fiers que, malgré la laïcité, le gouvernement continue inlassablement de nous accorder son soutien. Il croit à fortement à nos actions pour la cohésion et la sérénité au sein du peuple de Dieu au Cameroun. Nous exprimons notre reconnaissance au Président de la République, Son Excellence Paul Biya, qui ne cesse d’affirmer son dévolu pour la paix sans laquelle nous ne serons pas ici ce jour. Le gouvernement s’affirme comme notre partenaire privilégié, et la présence des autorités, au plus haut niveau de l’Etat, en l’occurrence Monsieur Marcel Niat Njifenji, Président du Sénat, deuxième personnalité de la République, en plus de rehausser l’éclat de cette cérémonie, rend témoignage de l’excellence des relations qui ont toujours existé entre l’Eglise et l’Etat… Je voudrais m’acquitter de l’agréable devoir de saluer l’œuvre de toute cette nuée d’ouvriers, qui depuis 1917 a reçu le flambeau du témoignage de l’Evangile, a œuvré inlassablement dans ce lieu, pour qu’aujourd’hui soit possible cette solennité. A tous les aînés dans la foi qui ont sacrifié tout leur temps, leur vie, dans le développement socio-spirituel de nos villes et villages…Qui peut oublier des fortes personnalités comme Tchouaffe, Yimo Timothée, Samuel Eboua, Jean Saah, robert Mbella Mbappè, papa Tankoua dit Tahiti voyages, Mbatkam Sadrack, Epoté, Mpeck… Je voudrais saluer dans le décor de cette cérémonie qui est très enlevée, la présence de l’Ancien d’Eglise Niat Njifenji Marcel, Président du Sénat du Cameroun, qui, accompagné de sa charmante épouse madame Niat Marcie nous fait l’honneur de participer à ce culte du Centenaire de la Paroisse du Grand temple de Nkongsamba. Sa participation, voire son engagement pour la vie de cette Eglise n’est plus à démontrer. Je voudrais, au nom de toute notre Eglise, lui renouveler sa reconnaissance pour ses actions qui tranchent avec sa forte personnalité…

En ce jour du 29 janvier 2017, je déclare closes les festivités du Centenaire du Grand Temple de Nkongsamba, dans la joie et dans l’amour, au nom de notre Seigneur jésus.

Que Dieu vous accorde ses riches bénédictions !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE