Aurelien BAMDJA DJOH prend les commandes de la Sous Préfecture de Bangangté

0
46

En provenance du plus jeune arrondissement du NDE, a savoir Basamba, M. Aurélien BAMDJA DJOH devient le 24ème souspréfet suite au récent décret présidentiel nommant les Chefs de terre sur l’ensemble du territoire national.Aurelien BAMDJA DJOH prend les commandes de la Sous

Après Bassamba où il a présidé à la veille une cérémonie similaire à celle que vivent les populations de Bangangté en cette fin de matinée du 14 juin 2017 à l’esplanade de la Place du Cinquantenaire de l’Indépendance de notre pays qui a servi de cadre pour cette prise de commandement, il revenait donc aux dites populations d’exprimer leur joie en répondant massivement présentes à cette cérémonie qui a connu un succès inédit. Le décor y était; couleur et son dès l’arrivée du Préfet OUMAROU WABI HAMAN qui présidait la cérémonie.
Prenaient donc part à cette importante séance de prise de commandement, les honorables parlementaires en leurs rangs, grades et qualités respectives, les autorités judiciaires, traditionnelles du 1er, 2ème, et 3èmedegré, les autorités religieuses, politiques, les maires, délégués et Chefs de services départementaux et d’arrondissements, les dignes populations, toutes couches confondues de Bangangté et du Ndé, les amis, les membres des familles de l’hôte du jour, associations venues de son département d’origine Mboumba-Ngoko, et bien entendu une forte délégation de Bassamba.

       Après les pratiques usuelles à savoir : accueil, exécution de l’hymne national, revue des troupes et présentation des corps constitués que le 1er adjoint au maire de le commune de tutelle Dr Jonas KOUAMOUO, représentant Célestine KETCHA COURTES maire de la commune, prend la parole pour souhaiter comme il se doit la bienvenue et un agréable séjour à tous dans la ville cosmopolite qui est le chef lieu du département du Ndé et arrondissement de Bangangté.

       Il y a exactement, et depuis le 05 mai 2016, 13 mois que
la sous-préfecture de Bangangté a connu une vacance à sa tête et face à cela, il revenait à l’adjoint dudit arrondissement Bertrand BANGYA, secrétaire d’administration principal,
d’assumer l’intérim et il l’a fait avec succès, efficacité et dextérité et s’en sort avec les félicitations de la hiérarchie. Notons que cette vacance était due à l’indisponibilité d’EYEBE EYEBE André Joseph, qui a été démis de ses fonctions peu après avoir été installé.

     Poursuivant son allocution, Dr KOUAMOUO, dans la genèse administrative de cette ville, révèle que 52 administrateurs ont déjà défilé à la tête de cet arrondissement depuis 1930, et audelà de l’indépendance de notre pays, Aurélien BAMDJA DJOH en le 24ème, comme signalé. L’orateur, pour terminer, a présenté les différents maux qui minent  l’arrondissement et a exhorté  le nouveau patron de l’arrondissement à prendre
le taureau par les cornes. Des problèmes domaniaux à travers tout l’arrondissement, fiscalité, sécurité… jusqu’aux plus récurrents : le vandalisme,le banditisme, etc.

Avant de prendre le commandement, le préfet OUMAROU WABI présente cet administrateur qui a vu le jour le 22 novembre 1975 à Lomié, département du Haut-Nyong, Région de l’Est. Il est nanti d’une maîtrise en droit public. Depuis le 19 décembre 2006 il est, après plusieurs postes occupés, chef de Cabinet du Gouverneur de la Région de l’Ouest.
Aurélien BAMDJA DJOH est dans un département qu’il maîtrise bien car il y exerce comme
sous-préfet de Bassamba depuis le 19 janvier 2011 et aujourd’hui se retrouve à 17 km de son dernier poste de commandement. Il est marié et père de nombreux enfants.

Le nouveau Chef de terre a du pain sur la planche et le préfet, l’installant lui a réitéré les 3
difficultés les plus urgentes auxquelles il fera face, à savoir : la sécurité ; l’anarchie dans les chefferies traditionnelles ; le rôle des associations vis-à-vis de la commune et les usagers.

Aussi les chefs traditionnels sont appelés à jouer franc jeu, à avoir une franche collaboration avec le Chef de terre pour une très bonne marche de la paix et de l’unité.

Un imposant défilé des troupes est venu mettre fin à cette cérémonie qui a duré une heure d’horloge et c’est à la sous-préfecture que les personnalités se sont retrouvées pour parapher les documents.

Nous souhaitons bon vent au nouveau patron de l’arrondissement de Bangangté.

ANDRE LOUIS DE FEULA

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE