DISCOURS DE MADAME MARCIE NIAT REPRESENTANTE PERSONNELLE DE MADAME CHANTAL BIYA PRESIDENTE FONDATRICE DU CERAC A BASSAMBA

0
475

Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest, Mesdames et Messieurs les Ministres, Monsieur le Préfet du Ndé, Monsieur le Sous-préfet de Bassamba, Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs, Monsieur le Maire de Bassamba, Autorités administratives, politiques, militaires et religieuses, Monsieur le médecin-chef du Centre médical d’arrondissement de Bassamba, Leurs Majestés les Chefs traditionnels, Chères amies, Membres du CERAC, Distingués invités, Chers Patients, Chères Dynamiques Femmes Rurales, Chers Enfants, Mesdames et Messieurs.

Je suis particulièrement honorée de prendre la parole en cette heureuse circonstance, au nom de Madame Chantal BIYA, à l’occasion de l’inauguration officielle de la Maternité du CMA de Bassamba, que le Cercle des Amis du Cameroun a rénové et équipé, comme l’ a voulue l’Epouse du Chef de l’Etat. Laissez-moi d’abord exprimer ma profonde gratitude à Madame Chantal BIYA, qui a bien voulu désigner ma modeste personne pour être sa Représentante personnelle ici, et pour présider cette cérémonie grandiose. Je mesure la très haute estime qu’elle nous porte, en nous confiant une telle responsabilité. En venant dans le Département du Ndé, Madame Chantal BIYA a choisi comme cibles prioritaires :

– Les orphelins et les enfants vulnérables, à qui le CERAC avait dédié sa contribution annuelle au titre de la commémoration de la journée de l’Enfant Africain.

– Les malades, à travers la rénovation du CMA de Bassamba, et surtout l’équipement de tous les hôpitaux de ce Département – Une Maternité moderne, dotée de matériel de pointe, pour montrer que rien n’est trop beau quand il s’agit de célébrer ma naissance et de protéger  la vie.

– Les femmes rurales et les jeunes filles, en leur donnant des moyens de production qui vont augmenter leurs revenus, et par la suite, améliorer leurs conditions de vie, et celles de leurs familles.

Madame Chantal BIYA donne une nouvelle preuve, visible, palpable et éloquente, de son engagement inoxydable pour la santé et pour la dignité humaine, et de sa passion dévorante pour la solidarité. Je voudrais saisir celle belle occasion pour féliciter les femmes du CERAC, pour leurs œuvres utiles et leurs réalisations, depuis bientôt vingt-trois ans, partout au Cameroun. Mais le CERAC tout seul  n’aurait jamais pu réaliser ce qui a été fait. Quand le besoin se fait ressentir le CERAC réussit toujours à se faire accompagner. Jugez-en vous-même : de janvier à octobre 2017, le CERAC a organisé :

– Une remise des dons aux personnes vulnérables, aux jeunes et aux femmes rurales du Département du Mfoundi, Région du Centre.

– Une remise des dons à 150 malades et anciens malades de la lèpre, à l’Hôpital Jamot de Yaoundé, Région du Centre. – La rétrocession d l’Hôpital de Tchamba, réhabilité et équipé, dans la Région du Nord, et une remise de dons aux femmes rurales de la Commune de Béka.

– Des causeries éducatives avec les élèves et les jeunes d’Obala, Région du Région du Centre, et une remise de dons aux établissements scolaires de cette localité. – La rétrocession du Dortoir de l’Orphelinat de la Faada de Rey Bouba, reconstruit dans la Région du Nord, et une remise de dons aux femmes rurales de Mayo Rey.

– La rétrocession de l’Hôpital de district de Mfou, réhabilité et équipé par le CERAc, et une remise de dons aux femmes rurales, aux jeunes et aux personnes vulnérables de la Mefou et Afamba, Région du Centre.

– La rétrocession des groupes scolaires publics de Mora 1 et 2, construits, réhabilité et équipé par le CERAC, dans la Région de l’Extrême-Nord.

– La rétrocession de l’Hôpital de district de Bogo, réhabilité et équipé par le CERAC, et une remise de dons aux populations vulnérables  du Diamarré dans l’extrême nord.

– Une remise de dons de matériel d’intrants agricoles et d’élevage, aux femmes rurales et aux jeunes du Département de l’Océan à Bipindi, Région du Sud.

– Une remise de dons de matériels et d’intrants agricoles et d’élevage aux femmes rurales et aux jeunes du Département de la Kadey à Batouri, Région de l’Est.

– La rétrocession de l’Hôpital de district de Deido à Douala, l’un des plus fréquenté du Cameroun, réhabilité et équipé.

– La rétrocession de l’Ecole bilingue de Nkolbisson à Yaoundé7, réhabilitée et équipée, et des remises de dons à 21 écoles de cet arrondissement aux femmes rurales et aux jeunes du Mfoundi.

Tenez-vous bien, cette énumération n’est pas exhaustive. D’autres projets sociaux, tout aussi importants, sont lancés, et pour la plupart, achevés, à Belo dans la Région du Nord-Ouest, à Menji au Sud-Ouest, et à Tignère dans la Région de l’Adamaoua. Pour atteindre un tel bilan, l’encadrement des autorités, l’apport de nos partenaires, le soutien des élites et des mécènes, ne nous ont pas été comptés. Au nom de Madame Chantal Biya, et de toutes les dames du CERAC, je voudrais les en remercier très solennellement.

Excellence, Mesdames et Messieurs,

Le CMA de Bassamba qui brille de mille feux, est un bon exemple de cette  solidarité agissante, et de cette citoyenneté que nous voulons magnifier aujourd’hui. Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest en tête, les services déconcentrés de certains départements ministériels partenaires, le Préfet du Ndé, le Maire de Bassamba, et d’autres élus locaux, se sont impliqués utilement dans le projet. Plusieurs personnes physiques et morales de bonne volonté, ont fait parler leur talent, leur carnet d’adresses et bien souvent aussi, leur chéquier ou leur porte-monnaie. Plusieurs dignes fils du Cameroun ont donné de leur savoir-faire et de leur temps, pour que cet hôpital qui se faisait vieillissant, ait le nouvel éclat que chacun peut voir et apprécier. Que tous ces bienfaiteurs soient grandement remerciés. Il est difficile de les citer tous ici, sans en oublier, tellement ils sont nombreux. Vous me permettrez cependant le soutien inestimable et l’implication personnelle de Son Excellence Monsieur le Président du Sénat. Le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun, le Dr. SANDJONG qu’on ne présente plus, et ses partenaires étrangers, nous ont aussi tenu la main, de bout en bout, pour atteindre les sommets où nous sommes aujourd’hui. Tous ceux que j’ai omis de mentionner, faute de temps, comme toutes les élites qui nous entourent de leur constante sollicitude, se reconnaissent aussi dans cette belle œuvre. La présente cérémonie est donc une œuvre collective. C’est un exemple de ce que les Camerounais sont capables de faire, lorsqu’ils unissent leurs forces, et puissent dans leur immenses talents, leur énergie et leur riche diversité, pour atteindre un objectif de développement durable. Impossible n’est pas Camerounais quand nous défendons résolument une cause nationale, à l’instar de la paix, l’unité, et le développement.

Mesdames et Messieurs,

Sous la très haute et clairvoyante impulsion du Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, notre cher et beau pays, le Cameroun, aspire à son émergence en 2005. Pour y parvenir, nous devons pouvoir compter sur des citoyens en paix et en bonne santé. Nous devons apprendre à bâtir au lieu de détruire. Nous devons toujours protéger la vie et les biens chèrement acquis, au lieu du contraire. C’est l’autre message que je vous apporte de la part de madame Chantal Biya, derrière le Président, son illustre époux, Son Excellence Paul Biya, sage d’Afrique, l’atout majeur du Cameroun, dans le monde en pleine convulsions. Avant de terminer, j’exhorte les populations du Ndé et de la Région de l’Ouest à faire preuve de responsabilité, de partage et de solidarité.

Vive la solidarité nationale, Santé et longue vie au couple présidentiel Paul et Chantal Biya, Que Dieu bénisse le Cameroun! Thank you for your kind attention!

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE