KRIBI Un conclave pour intensifier la mobilisation des ressources

0
24

La première rencontre du bureau national du Codebaz (Comité de développement de Bazou de Suivi de la
Mobilisation des Ressources Financières et de la Dépense avec les Responsables régionaux et départementaux s’est tenu les 19 et 20 janvier 2018 , sous le thème « Comment optimiser le suivi et le contrôle des recettes venant des différentes communautés Bazou du Cameroun, de la diaspora et de L’État.

21Se déroulant en présence de son altesse royal Tchoua Kemajou Vincent, chef supérieur, roi du peuple Bazou sur les berges de l’océan atlantique qu’entouraient les notables qui l’accompagnaient, les présidents des conseils supérieurs de Douala et de Yaoundé, les chefs des communautés Bazou des différentes villes du Cameroun, le président national de cet outil développement, David Tchuinou, ancien fonctionnaire de la Banque mondiale, présidait les travaux qui ont consisté en la présentation de 07 exposés et la tenue de la deuxième assise des chefs des communautés et représentants du roi Bazou, un bilan à mi-parcours des performances des actions pour le compte des huit premiers mois de l’exercice montre qu’un certain nombre d’actions ont été menées par le président national et une élite de la diaspora Bazou vivant en Allemagne, Théophile Nana, à l’instar de la construction des toilettes à l’école publique d’un montant d’environ 900 000 Fcfa, de la réfection de trois salles de classe à l’école publique groupe B de la même ville d’un montant consistant. La confession et la mise à jour d’un calendrier de la tournée de prise de contact du président national au Cameroun et à l’étranger a été évoqué. Lancée à la veille avec l’installation du bureau dé- partemental du Codebaz et celui de l’Ong Wocotomadi ‘World coming together to make a different) de l’Océan au foyer social de la commu nauté Bazou, la tenue de telles assises est rotative et de ce fait se tient chaque fois lorsqu’il est nécessaire dans une ville différente de celle l’ayant abrité quelques temps plutôt.
C’était l’occasion pour le chef supérieur Bazou dans un discours de recadrage, d’en appeler à intelligence et les efforts de ses fils et filles, pour que les efforts et la modernisation des
consciences reprennent le plus tôt possible ainsi que la validation et la mise en application des
textes cadres régissant toutes les associations Baou du Cameroun et de la diaspora. « Chères responsables, avec un sursaut d’orgueil vous pouvez soulever les montagnes », les-a-t-il encouragés avant d’indiquer que « Notre Comité de développement veut savoir s’il a les capacités de surmonter la crise de développement dont l’épine dorsale est l’exode rural qui
dépeuplent nos terres et prive de jour en jour le moteur principal de développement de notre société qu’est la jeunesse. Il s’interroge aussi, sur sa capacité à garder son héritage culturel
face à un modernisme débordant nous laissant sans repères, sans identité. Est-il capable de résister devant cette bourrasque » ? Il s’est interrogé en outre sur les choix et les actions à accélérer ainsi que sur les chantiers et les réformes à mettre en route ? Ces interrogations a-t-il reconnues, ne font que traduire notre quête permanente d’efficacité et des moyens les plus indiqués pour que tous les Bazou, sans distinction aucune, puissent bénéficier des différentes réalisations qui sont accomplies. Il a saisi cette occasion pour procéder à la pose de la première pierre du nouveau site du foyer Bazou. Au terme desdits travaux, des recommandations fortes ont été faites à l’endroit des différents acteurs de recouvrement en vue de mobiliser la cagnotte globale pour l’année en cours. Le chef de famille Bazou de l’Océan et son épouse, Me Bayi Noutossi Aicfadip, avocat au barreau du Cameroun ont offert aux participants, un copieux repas arrosé du bon vin à son domicile

                                                                                                             Bernard Tchami

                                                                                     au bord de l’océan atlantique (cp)
22

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE