Zoom sur Dr DSAMOU Micheline, Sénatrice, valeureuse fille du Ndé

0
757

En 2015, un journaliste de la CRTV avait demandé à Madame Dsamou née Moutio Micheline, pourquoi elle est toujours souriante ? Avec beaucoup d’humour elle lui avait répondu: «De jour comme de nuit, et quelque soit les situations que vous traversez, gardez votre sourire, priez sans cesse, et sachez que le meilleur est à venir…». Le meilleur est donc arrivé pour Dr Dsamou Micheline! Elle est Sénateur depuis le 25 mars 2018, jour de la tenue des Elections sénatoriales au Cameroun. Le miracle de Dieu s’est réalisé. Elle appelle sa promotion, « le temps de Dieu». Elle est née le 1er juin 1947 à Bangangté. Elle a fait ses études primaires à l’Ecole Publique New Bell Douala entre 1953 et 1960. Les études secondaires au Collège Noutong de Bangangté, au Lycée des jeunes filles de Douala entre 1960 et 1967. Le secondaire qu’elle termine
au Lycée d’Etampes de France entre 1967 et 1969. Après l’obtention de son Baccalauréat, elle fréquente la Faculté de Médecine et de Pharmacie Angers en France. Elle sort d’ici titulaire d’un diplôme en pharmacie.

De retour au Cameroun, Dr Dsamou Micheline rachète la Pharmacie Guely appartenant à un Français, et crée en 1975 la Pharmacie du Soleil de Yaoundé. Elle est présidente fondatrice de Pharmacam en 1986, présidente fondatrice de Line Transit depuis 1992, Prix de l’Excellence des professions libérales à lui décerné par le Président de la République par la voie du Ministre de la condition féminine en 1999. Madame le sénateur Dr Dsamou Micheline est Chevalier de l’ordre de la valeur en 1990, Officier de l’ordre de la valeur en 1994, Commandeur de l’ordre de la valeur en 2000, et Grand Officier depuis 2010. Sur sa poitrine scintillent les médailles d’honneur du travail en Argent, Vermeil et en Or. Elle est titulaire d’un Diplôme d’Excellence que lui a décerné son parti le RDPC pour ses contributions multiformes et ses actions humanitaires. Elle a été présidente de la cellule humanitaire du RDPC entre 1990 et 1992 au moment où il était difficile aux militants de parler du parti, sous peine d’être bâillonné par l’opposition.     Au nom de ses actions en faveur de l’Eglise, l’Eglise Evangélique du Cameroun lui a attribué un Diplôme d’Honneur. Sur le plan traditionnel, dans son Ndé natal, elle a été consacrée plusieurs fois Reine Mère dans les Chefferies Supérieures. Elle est Mafeu Beugouong-Bangoua (Reine Mère qui soutien le village), Mafeu Napseu-Bamena (Reine Mère qui œuvre pour la paix), et Dja Mafeu Beugo-
Bahouoc.

Dr. Dsamou Micheline est mère de cinq enfants, fruits d’une union qui dure plus de 50 années. C’est donc une femme du Ndé très costaude dans la tête et sur le plan des actions, qui fait son entrée au Sénat. Madame le Sénateur, bon pied la route !

im actu8

SENATEUR DR MICHELINE DSAMOU APRES LE PORT DE L’ECHARPE TRICOLORE

« Je suis fortement émue, les mots me manquent pour exprimer ma joie. Je suis une femme politique qui vient d’avoir un nouvel échelon, c’est formidable! Je rends grâce à Dieu qui a rendu possible mon élection comme Sénateur. Je dis mille fois merci au Président Paul Biya, Président national du RDPC qui a donné son onction pour que ma modeste personne figure sur les listes de notre Parti.

Mes remerciements vont également à l’endroit du Vice Premier Ministre Jean Nkueté Secrétaire Général du RDPC et l’endroit de M. Clobert Tchatat, le représentant du RDPC dans le Ndé. Je remercie tous les conseillers municipaux du Ndé qui m’ont fait confiance en m’accordant leur vote,       Merci à tout le Ndé. Je place donc ce mandat sous le signe de l’union des forces, l’union des idées, sur l’efficacité dans les actions. Nous avons besoin de tout le monde pour avancer, pour nous développer. Nous devons tout faire pour être ensemble pour nous développer et sortir de la pauvreté. Je compte sur tout le monde, jeunes, femmes,
hommes, élites du Ndé, amis et relations, pour pouvoir donner le meilleur de moi même durant ce mandat. La tâche est énorme, certes. Mais j’ai confiance aux vaillantes populations du Ndé, à leur perspicacité, à leur volonté à tous les niveaux, des plus petits aux plus grands ; à porter leur Département au sommet. C’est pour cela, qu’en toute humilité, comptant sur la sagesse du Seigneur Jésus Christ, je me mets dès à présent à leur service, pour apprendre d’eux, travailler avec eux, afin que ce mandat soit une réussite pour chaque fille et fils du Ndé. Ma supplication à Dieu est qu’il y ait la paix entre tous les Enfants du Ndé.
Pour réussir, nous devons oublier ce qui nous divise, retenir ce qui nous uni et le renforcer.

Je lance un appel à la réconciliation totale, pour que rayonne le Département du Ndé qui nous est cher à tous.

La Rédaction

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE